Maurizio Spiridigliozzi

Parcours d’un conteur musical

 

  

Maurizio Spiridigliozzi, de nationalité luxembourgeoise, est né le 15 mai 1969 à Luxembourg.

 

Il commence ses études d’accordéon avec son père à l’âge de 9 ans, études qu’il poursuit chez le Professeur Nello Galli en 1983.

 

De 1984-1990, « après examen », il devient membre de l’orchestre d’accordéon « Société Municipale Les Amis de l’accordéon de Esch-sur-Alzette » sous la direction de Aldo Martinato.

 

De 1984-1990, il est intégré dans l’orchestre semi-professionnel « I Ragazzi del Sole » et « No Reason », plus tard « Diesel »  .

 

En 1984-1992, il entre au Conservatoire de Musique de la Ville de Luxembourg et suit les cours de solfège, d'harmonie, d'analyse musicale, de direction chorale, d'histoire de la musique et de contrepoint.

 

En 1990, sur recommandation du Prof. Hugo Noth de la « Staatliche Hochschule für Musik de Trossingen », il suit des cours particuliers d’accordéon chez Eugen Tschanun à Saarbrücken (D) et visite des workshops avec Stefan Hussong, Matti Rantanen et Josef Bugala afin de ce préparer à l’examen d’admission à la Folkwang-Hochschule Essen/Duisburg dans la classe du Prof. Mie Miki, où il entre en octobre 1992.

 

Des enregistrements avec « Dullemajik », ainsi que différents musiques de films de Gast Walzing et Jeannot Sanavia se suivent. De même que des tournées avec « Dullemajik » au Grand-Duché, à Londres, Vienne, Francfort, Koblenz et Genève.

 

Pendant l’année scolaire 1991-1992, il obtient en tant que premier luxembourgeois son « Premier Prix d’accordéon » à  l’École de Musique de la Ville d’Echternach dans la classe de Marie-Pierre Finet.

 

De septembre 1992 à juillet 1995, Maurizio devient chargé de cours à l’École de Musique de l’UGDA, afin d’y enseigner l’accordéon dans les orchestres d’accordéon « Harmonikasfrenn » et la « Société municipale des accordéonistes de la Ville de Luxembourg ».

 

En mars 1995, il est élu chef d’orchestre de l’Ensemble «Harmonikasfrenn» à Luxembourg-Cessange, qui participe au  tournoi national des Orchestres d’Accordéon à Bourglinster, le 20 mai 2004, avec Orchestre, ainsi qu’avec l’Ensemble d’Accordèon du Conservatoire.

 

En 1995, Monsieur Fernand Jung, Directeur et Professeur du Conservatoire de Musique de  la Ville de Luxembourg, lui propose d’ouvrir une classe d’accordéon dans son établissement.

 

Depuis lors, des concerts multiples de tous genres musicaux se suivent à Luxembourg et à l’Étranger et la classe d’accordéon commence à se développer et à grandir.

 

Spiridigliozzi Maurizio incite des compositeurs luxembourgeois à écrire des pièces originales pour accordéon dont notamment Camille Kerger, Michel Zeches, Marcel Wengler, Walter Civitareale et Alexander Müllenbach.

 

Des récitals en solo se suivent notamment avec la LGNM (société luxembourgeoise de musique contemporaine) et des festivals de musique contemporaine (Die Musik im 20. Jahrhundert à Saarbrücken, Internationale Akkordeonwoche à Bienne, Congrès mondial du saxophone à Montréal, World Music Days 2000 à Luxembourg, Projet européen Erasmus et Sokrates à Rotterdam, Essen, et Helsinki).

 

En 1997, Spiridigliozzi Maurizio obtient le Diplôme de Professeur d’Accordéon avec distinction à la Folkwang-Hochschule Essen sous le Prof. Mie Miki (Japon). La même année, il est sollicité par Adrien Théato (chargé de direction à l’École Régionale de Musique de Dudelange), afin d’y enseigner l’accordéon et, deux ans plus tard, le solfège.

 

En 1997, il devient chef d’orchestre au sein de la Fanfare-Harmonie Concordia Rosport qui, sous sa direction, accède à la Division Supérieure lors du concours national de l’UGDA en mai 2001.

 

Il est membre-fondateur de l’ensemble « LA BOCA «  en 1998 avec lequel il organise et participe à d’innombrables concerts dans le pays et à l’étranger. Avec « LA BOCA »,  il enregistre 3 albums: La Boca live , Tango Santa Barbara et Tango Vivaldi . Dans l’album Tango Vivaldi , il arrange et adapte les « Quatre saisons »  d’Antonio Vivaldi pour sa formation « LA BOCA « .

 

Ce CD  sera présenté au public lors du Concert  « Tango del Diavolo »  à la Philharmonie de Luxembourg, le 19 mars 2010.

 

En 1998, il s’incrit à l’École de Gestion et de Commerce (Luxembourg), afin d’y passer le BAC en gestion et commerce  (cours du soir).  

 

La même année, il fonde avec Prof. Marcel Lallemang l’ensemble « Klardeon » afin d’interpréter des oeuvres originales pour clarinettes et accordéon avec des concerts à Luxembourg-Ville, Bienne et Berlin.

 

Depuis 1999, il est membre de « Luxembourg Sinfonietta » (orchestre de musique contemporaine à géometrie variable) sous la direction de Marcel Wengler avec des concerts à la Philharmonie de Luxembourg, ainsi qu'à Duisburg, Essen et Hanovre en Allemagne.

 

En 2000, il passe son baccalauréat avec succès à l’École de Commerce et de Gestion à Luxembourg.

 

Depuis 2000, il accompagne la chanteuse Florence Absolu de Trèves dans différents concerts en Allemagne, France et en Suisse.

 

En 2000, il participe au World Music Days à Luxembourg et  à « l’Expo 2000 de Hanovre » dans différents ensembles sous la direction de Marcel Wengler et Prof. Theo Brandmüller de la « Musikhochschule des Saarlandes ».

 

En 2001, Maurizio finit ses études musicales à la Fokwang-Hochschule Essen avec le diplôme de soliste (Künstlerische Abschlussprüfung) dans la classe du Prof. Mie Miki.

 

Depuis septembre 2002, il enseigne l’accordéon et le solfège à l’École de Musique de la Commune de Bascharage.

 

Le 6 novembre 2002, il organise, compose, dirige et interprète à l’accordéon,  « Bris de Partance », un spectacle musical pour ordinateur, percussion, clarinette et accordéon, pour le Centre national de littérature et le Ministère de la Culture.

 

Il assure les parties d’accordéon au sein de différents orchestres professionnels c.à.d Orchestre philharmonique du Luxembourg (à Strasbourg(2003), Luxembourg (2000,2003 et 2006)), United Instruments of Lucillin ( 2005 et 2006 Philharmonie Luxembourg), Rundfunkorchester des SWR (Philharmonie Luxembourg novembre 2005) sous la direction de chefs d’orchestre renommés comme Carl Davis, Arturo Tamayo, Francis Bollon, Bramwell Tovey, Marcel Wengler, Pierre Nimax jun., Walter Civitareale, etc.

 

En février 2005, il compose et interprète en solo, avec bande sonore pour Bernard Baumgarten(Choreographe luxembourgeois résidant à Berlin), la troisième partie de sa trilogie « Anais, Henry and June » qui sera présentée  à Ettelbrück (CAPE) et à Berlin en mai de la même année.

 

Le 19 juillet 2005, il fonde avec Prof. Vania Lecuit le duo « Violakko », afin d’expérimenter les possibilités sononres entre le violon et l’accordéon. Ils se présentent en concerts au Casino d’art contemporain de Luxembourg, au Centre national de littérature de Mersch, ainsi que dans la Maison du Grand-Duché à Bruxelles.Pour le cycle « Hommage à Franz Liszt » en  commande du Casino d’art contemporain, il compose « Pour Emma «  pour accordéon et violon.

 

Le 18 mars 2006, il interprète avec Garth Knox et « United Instruments of Lucillin", « Rifllessione », une œuvre d'Alessandro Castanos à la Philharmonie  de Luxembourg.

 

Le 2 avril 2006, il interprète le double concerto « Les sept dernières paroles de Jésus-Christ sur la croix » avec Françoise Groben et l’orchestre de chambre du Luxembourg « Les musiciens » à la Philharmonie de Luxembourg.

 

Suite à la demande de Guy Kleren et Claude Weiland, il se présente comme soliste lors des concerts de gala des Harmonies municipales de Bettembourg et de Grevenmacher (unes des meilleures harmonies du Grand-Duché), le 22 avril et le 13 mai 2006.

 

Le 28 juin 2006, il participe comme arrangeur et interprète avec son quintette LA BOCA au « Festival d’Echternach 2006 »  au Conservatoire de Musique de la Ville de Luxembourg .

 

A partir de septembre 2006, il sera chef de l’Harmonie Municipale de Mersch, ainsi que de l’Harmonie Grand-Ducale Marie-Adelaide de  Walferdange.

 

Pour novembre 2006, il compose «  TAROT » , une œuvre pour orchestre à géometrie variable, pour le festival « Rainy Days 2006 » qui se tiendra à la Philharmonie Luxembourg.

« TAROT » sera interprétè le 4 novembre 2007 dans le cadre du « ISCM World New Music Days 2007 » à Hong Kong .

 

Des concerts avec Michel Clees, Danielle Hennicot, Dullemajik, Luxembourg Sinfonietta, l’Orchestre philharmonique du Luxembourg , La Boca,  Prof. Vania Lecuit, ses élèves du Conservatoire de Luxembourg, ainsi que des Ecoles de Musique de Bascharage et Dudelange se suivent au Luxembourg et en Europe, de même que le conte musical « Een Akkordeon geet op d’Rees », interprété par et pour les enfants,   .

 

En 2009, il intègre la Classe de Composition du Prof. Alex Müllenbach , et y obtient un« Premier Prix de Composition » en 2010.

 

En 2012, il organise et dirige le « Prix International de l’Accordéon Luxembourg 2012 «  sous le Haut Patronage du Ministère de la Culture et de la Ville de Luxembourg.

 

Depuis lors, il compose et expérimente à travers ses œuvres, la réflexivité de la pensée musicale.

 

L’Improvisation libre et  sauvage représente pour le musicien  des sentiers inconnus.

 

Aujourd’hui, Mauirzio Spiridigliozzi se concentre sur ses activités de pédagogue, de chef d’orchestre, de compositeur et de concertiste.

 

 

 

Oeuvres récentes :

 

 

Zeitgeist (2013)  pour grand orchestre d’Harmonie  

 

Paradiso Verde (2012) pour violon, clarinette basse, percussion et accordéon

 

La Llorrona (2013) piano solo

 

Quatuor à cordes N°1 (2010)

 

Drei Lieder de Herrmann Hesse (2009) pour bariton et piano

Im Nebel, Stufen et Blauer Schmetterling

 

6 Sketches (2008)  pour clarinette solo

 

Sequenza (2008) pour violon et accordéon

 

Pour Emma (2005) pour violon et accordéon

 

Tango pour Quintette (2002) pour violon, guitare elec. , accordéon. piano et contrebasse 

 

Bris de Partance (2002) textes de Felix Molitor  pour récitant, clarinette, percussion et accordéon. 

 

Tarot (2006)  pour orchestre à géometrie variable

 

L’Enfant perdu (2009) pour accordéon solo 

 

Bleift um Laafenden

  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black